Dans un océan de présentateurs blancs, un peu de diversité est la bienvenue, surtout quand c’est Bassem Youssef qui s’y colle. Comme il l’explique en introduction de sa série de vidéos Democracy Handbook, Bassem Youssef est un chirurgien égyptien. Au moment du printemps arabe, il a lancé une émission satirique, Al Bernameg, clairement inspirée du Daily Show, ce qui lui a rapidement valu le surnom de Jon Stewart égyptien. Si le show a été un franc succès, il s’est aussi attiré les foudres du nouveau gouvernement.
Al Bernameg a finalement été censuré et Bassem Youssef est parti s’installer aux Etats-Unis avec sa famille. La chaîne Fusion en a profité pour lui proposer une plateforme, ce qui a donné The Democracy Handbook, dix vidéos diffusées il y a quelques jours sur leur chaîne Youtube.

Difficile de résister à l’ironie de Bassem, qui s’attaque à tous les sujets qui fâchent : Trump, le droit au port d’armes, la sécession, la liberté d’expression… Tout y passe.

Parce qu’il a le regard d’un étranger sur la vie politique, sociale, culturelle américaine, il propose une perspective originale. Les animateurs et les commentateurs ne s’y sont d’ailleurs pas trompés. Avec la menace de plus en plus réelle de voir Trump accéder au pouvoir, il est intéressant d’avoir le ressenti d’un homme qui a réellement vécu sous une dictature.

Publicités